OGI retenu en Algérie dans la "shortlist" de l'ANIREF



OGI fait partie des 21 bureaux d'études internationaux retenus dans le cadre de l’appel national et international restreint lancé par l’ANIREF en vue de l’établissement de la "short list" des bureaux d’études pour la maitrise d’œuvre des parcs industriels. 
L'Agence Nationale d’Intermédiation et de Régulation Foncière (ANIREF) qui dépend du Ministère de l’Industrie et des Mines de la République Algérienne Démocratique et Populaire vient de publier la "short list" des bureaux d'études internationaux désignés pour diriger les opérations de maîtrise d'oeuvre. 

Un avis d'appel à présélection national et international en vue d'établir une «shortlist» des bureaux d'études qui seront chargés de l'aménagement des parcs industriels a été lancé récemment par l'Agence nationale d'intermédiation et de régulation foncière (Aniref). Le premier du genre de cette agence, cet appel «permettra de désigner les bureaux d'études ou groupements chargés de la réalisation d'études de maîtrise d'oeuvre de parcs industriels s'étalant sur une superficie totale de 12.000 hectares au niveau national», a révélé le directeur général de l'Aniref, M.Hacène Hammouche. Selon lui, il s'agira de lancer des appels à présélection et d'évaluer les soumissions en une seule fois pour établir cette «shortlist» à partir de laquelle seront sélectionnés les bureaux d'études, et ce, au fur et à mesure des besoins d'aménagement des parcs industriels. «Face à l'importance accordée par les pouvoirs publics au foncier industriel et à l'urgence de la mise en place de ces parcs, il a été opté pour cette démarche de pré-qualification technique de bureaux d'études afin d'éviter les procédures administratives trop lentes et d'accélérer les délais de réalisation», explique M. Hammouche.

Les bureaux d'études-candidats doivent justifier d'une expérience dans les projets d'envergure en matière d'aménagement d'espaces urbains d'au moins 50 hectares ou de réalisation d'hôtels 5 étoiles et d'édifices de grande envergure. 

Concernant la deuxième phase du projet, une autre «short-list» de présélection d'entreprises de travaux, qui seront chargées de la réalisation de ces parcs industriels, sera établie avant même la fin des études pour la maîtrise des oeuvres élaborées par les bureaux d'études. «Pour gagner du temps et accélérer les délais, ces entreprises seront sélectionnées pour être prêtes à entamer les travaux de réalisation une fois que les études auront été achevées», avance le directeur général de l'Aniref, précisant que ces sociétés doivent répondre à certains critères permettant de garantir la qualité des travaux pour être conformes aux standards internationaux de réalisation des parcs industriels.

Les travaux seront lancés sur 21 sites déjà identifiés en attendant que d'autres assiettes foncières soient dégagées.

Au niveau de l'aménagement, ces parcs disposeront notamment de l'éclairage public, des réseaux d'assainissement et d'alimentation en eau, des stations d'épuration, des voiries, d'espaces verts et de services d'appui à l'investissement comme les banques et les assurances.

Une des spécificités de ce projet d'aménagement est que la nouvelle conception de ces futurs parcs industriels prévoit une spécialisation des activités pour chaque zone composant ce parc en prenant en considération les besoins de la région concernée. 

A l'effet d'améliorer davantage l'offre foncière, un programme de réhabilitation des zones industrielles et des zones d'activités a été engagé par les pouvoirs publics depuis ces dernières années, rappelle-t-on. Un total de 168 opérations de réhabilitation avaient été menées tandis que d'autres avaient été lancées à travers des programmes complémentaires et de développement spéciaux touchant le Sud et les hauts plateaux. 

Malgré ces efforts, une pression s'exerce toujours sur l'offre du foncier industriel algérien. C'est dans ce sens que le gouvernement a engagé un programme prévoyant l'aménagement de 49 nouveaux parcs industriels pour un montant de 288 milliards de DA, permettant une densification du tissu industriel.

Liste des bureaux d'études retenus : 
 
N° Pli Dénomination BET ou Groupement BET Nationalité
41 Groupement IDOM / IMAR Arabie Saoudite/ Espagne
71 DONG MYEONG/ Ltd Corée du Sud
65 Groupement PROINTEC/ NAPRO Algérie/ Espagne
13 CENOR/ S.A. Portugal
48 KYONG DONG ENGINEERING CO./Ltd Corée du Sud
11 GEG / LDA Portugal
52 CPS INGENIEROS/ S.L. Espagne
 44 TECNIA / S.A. Espagne
 10 GRUPOTEC/ S.L. Espagne
 56 Groupement INYPSA / BIP Espagne/Espagne
 32 Groupement LKS/ TRN Espagne/Espagne
 46 TT&U/ S.L. Espagne
 96 PROENGEL / LDA Portugal
 58 S.P.S/ S.R.L Italie
 73 OMNIUM GENERAL D'INGENIERIE/ S.A. France
42 ECCTA-INGENIERIE/ S.A.S. France
 53 CONSULTORAVALENCIANA D’ENGINYERIA / S.L. Espagne
 50 A1V2 / SARL Portugal
 55 CETEC / S.L Espagne
 31 Groupement AIM3 & HARCHAOUI Algérie /Espagne  
 61 PEREZ GUERRAS/ S.L. Espagne