ATELIER CAP et OGI lauréats du concours pour l'aménagement du site minier de Petite Rosselle

(Crédit image : © ATELIER CAP PAYSAGE URBANISME - WITOMSKI Vincent)

L'atelier CAP PAYSAGE URBANISME et OGI sont lauréats du concours pour la reconversion du site minier de Petite Rosselle en Lorraine organisé par l’Etablissement Public Foncier de la Lorraine, l’EPFL.
 
Le projet baptisé Métamorphoses, vise à aménager le carreau de mine Wendel à Petite Rosselle pour l'inscrire dans l'avenir. C’est le seul site minier français dont les bâtiments ont été conservés dans leur globalité. Emblématique dans une région longtemps consacrée à l’industrie houillère, il représente un témoignage majeur de l’exploitation du charbon en Lorraine au regard de son intérêt patrimonial, architectural et historique. A ce jour 12 bâtiments parmi les 24 présents sur la trentaine d’hectares du carreau sont classés à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques (l’ISMH)  L’idée est de le développer le site dans toutes ses composantes : muséale, pédagogique, économique et technologique. Le chantier d'aménagement de la première tranche aura lieu en 2016 et 2017 pour un montant estimé à 2.5M€. Le projet global sera élaboré sur une vingtaine d'années. 

Pour redessiner l’espace urbain et paysager central du carreau, un concours pour la réalisation du schéma d’aménagements extérieurs a été lancé par l’EPFL début 2014. Une trentaine de candidats internationaux s’étaient positionnés. Le jury a finalement retenu le projet de l’équipe ATELIER CAP PAYSAGE URBANISME, des bureaux d’études OGI pour l’ingénierie de l’aménagement, voiries et réseaux, EODD pour l’environnement et Labo IRB pour le design urbain et la lumière. Atelier Cap Paysage Urbanisme, basé à Paris et Clermont-Ferrand a déjà travaillé sur la mise en valeur d’un ancien carreau de mine près de Lens, récemment inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO. Labo IRB a par exemple mis en lumière le quartier des spectacles à Montréal. 

L'équipe est constituée de : 
ATELIER CAP PAYSAGE URBANISME, paysage urbanisme mandataire : Pierre Déat et Catherine Bleuze.
OGI AMENAGEMENT, bureau d'études techniques VRD Hydraulique Assainissement, 
Labo IRB Design urbain Lumière, Ruedi Baur 
EODD Environnement, Jean-François Nau, écologue
(Crédit image © ATELIER CAP PAYSAGE URBANISME - WITOMSKI Vincent) 

L’esplanade du Site Wendel redessiné à l’horizon 2017. 
Le carreau Wendel de Petite Rosselle est engagé dans un ambitieux projet d’aménagement baptisé Métamorphoses. La première étape consiste en la réalisation d’une esplanade de 18 000m2. Le chantier aura lieu en 2016 et 2017.
 
18 000 m2 d’asphalte rouge
L’espace central, communément appelé esplanade, va faire l’objet d’une reconfiguration importante. Tout le cheminement, entre les deux musées déjà implantés sur le site va être recouvert d’un sol rouge, un tapis d’asphalte coloré par des pigments pérennes. Ce parvis de 18000 m2 lisse et brillant permettra d’y faire refléter l’ombre des installations qui l’entourent, notamment les chevalements. Jeux d’enfants, skate-park, mobiliers urbains seront moulés directement dans ce revêtement.  

« Cette nouvelle esplanade a vocation à devenir un lieu de sociabilité. Les gens pourront venir s’y promener librement. Cette première réalisation doit aussi nous permettre d’attirer d’autres activités sur le site : restauration, implantations économiques ou installations de centres de formation, notamment à vocation transfrontalière. Notre projet vise à conserver la mémoire d’un lieu témoin de notre passé tout en l’inscrivant dans l’avenir. Le Parc Explor Wendel, qui compte déjà deux musées et une salle évènementielle au lavoir, va recomposer ses espaces publics tout en conservant l’âme de la mine », indiquait Gérard BRUCK, président du Syndicat dans Le Républicain Lorrain (édition du 23 mai 2015).
 

(Plan-masse © ATELIER CAP PAYSAGE URBANISME) 

Les grandes caractéristiques du projet CAP PAYSAGE URBANISME
  • Le Carreau, la centralité du site est affirmée grâce à un sol rouge accueillant des équipements : jeux d’enfants, skatepark, miroir d’eau...La couleur rouge a été choisi car elle évoque le sol ferreux, l’activité, la brique, la vie... Il s’agit faire évoluer l’image du site grâce à la création d’équipements permettant des usages actuels.
  • L’entité patrimoniale et l’axe historique préservés de l’impact urbain lié au réemploi des bâtiments grâce à la création d’une voie périphérique (desserte + stationnement). 
  • L’ancien pont et la passerelle sont conservés et réutilisés..
  • Les Méta-Jardins : jardins sur la thématique de l’évolution des plantes. 
  • Un maillage viaire est créer afin de relié le site à l’urbanisation existante.
  • Un maillage des modes actifs est développé en lien avec les réseaux existants. 
  • Des réserves foncières sont définies en lien avec les zones urbaines existantes.
  • Une gestion par type de milieu est mise en place afin de maintenir et valoriser le patrimoine paysager du terril et du bac à schalmm. 

Le Phasage