Parc de la Villette : OGI remet en eau les fontaines du Jardin de la Treille



Depuis le 15 juin le public peut à nouveau profiter des fontaines du Jardin de la Treille dans le Parc de la Villette, un nouvel espace de fraicheur au cœur du parc rénové par le département fontainerie d'OGI.

La Villette a entrepris depuis 2015 des travaux de rénovation et de modernisation du parc.
Le 15 juin dernier, Didier Fusillier président de l'Etablissement Public de la Villettte avait invité le public pour la réouverture du jardin de la Treille, la visite de la rénovation du Jardin des miroirs et la découverte de deux nouveaux jardins imaginés par les lauréats du Festival International des Jardins de Chaumont-Sur-Loire.
 


photo Les-jardins-de-la-treille-©-Bruno-Delamain-2018


La rénovation du jardin de la Treille

Les treilles ont été enrichies d'une houblonnière en plus de la vigne déjà présente et vinifiée sur place. Sous ces feuillages, les fontaines, à l'arrêt depuis de nombreuses années, ont été entièrement repensées, à travers un nouveau circuit hydraulique conçu par Philippe Carton du bureau d'études OGI et réalisé par l'entreprise CCA Perrot. A l'automne, le bassin accueillera également des plantes hydrophiles.

Le jardin de la Treille est une unité paysagère du Parc de la Villette conçu par l’architecte paysagiste Gilles VEXLARD. Ce jardin, d’une surface de 1613m² dont 499m² planté, présente l’originalité d’une composition par graduation de huit terrasses minérales plantées de vignes et agrémentées de buffets d’eau animés par des écoulements au travers de barbacanes vers un bassin de réception situé au bas de la composition. Les ceps de vigne montés sur une vaste treille forment un plafond à ce jardin ombragé. A l'automne, les raisins sont récoltés pour fabriquer le vin de la treille.
Les plantes grimpantes et les 90 petites fontaines qui dévalent les terrasses étagées en font un petit coin de paradis végétal. La fontaine a été mise en service en 1988.


 
Des problèmes de fonctionnement observés depuis l’origine ont conduit à la réalisation de plusieurs études et propositions de modifications du système hydraulique. Ces études n’ont jamais permis de trouver l’effet attendu initialement. En raison de ces dysfonctionnements et de la vétusté des équipements, la fontaine a définitivement été mise à l’arrêt il y a plus de 10 ans.

La mission d'OGI

« Notre mission a d’abord consisté à faire un diagnostic pour comprendre pourquoi cette fontaine n’avait jamais fonctionné", explique Philippe Carton. "A partir des documents et des plans et au cours des premières visites, on soulève les dalles, on commence à comprendre"… Aspiration, filtration, refoulement, maçonnerie, une fontaine est un ensemble où chaque détail a son importance. "Dans le cas de la Treille, nous avons assez vite identifié un certain nombre de problèmes de conception, l’absence de filtration et fait le constat que le cheminement de l’eau était trop compliqué."
"L’idée que nous avons eu c’est de faire un circuit long pour alimenter les caniveaux de retour et des circuits courts pour alimenter les 8 étages et les 91 barbacanes. Nous avons aussi ajouté une filtration avec des filtres à sable et des filtres UV pour garder de l’eau claire. Nous avons ajouté des LEDs pour apporter de la couleur et des effets de lumière. Pour améliorer le rendu des lames d’eau nous avons dû créer des déversoirs en inox pour canaliser l’eau qui avait tendance à passer sur les côtés de chaque barbacane en marbre ».  

Marché : Maîtrise d’œuvre technique étude et travaux de rénovation de la fontaine de la Treille du parc de la Villette (hydraulique, électricité et parements)
Etudes : 3 semaines
Travaux : de février 2018 à  mai 2018.
Montant des travaux :  382 029 € HT.

Plus d'infos : https://lavillette.com/carte-interactive/#jardin-treille